© 2019 Color of State

Logo_DAM PRINT COLOR CHARBON ROND ORANGE
logo_mai_noir.png
1CAL-logo_noir_transparent (1).png
Kwizinn.jpg

Color of State

 

Color of State est une initiative de l’artiste Stanley Février, qui mène depuis 2012 des recherches de fond et de terrain sur les fusillades de masse. Voulant donner une voix aux victimes de diverses fusillades commises dans le monde , il engage le public dans une démarche pour se désarmer et réduire la violence commise avec des armes à feu.

 

L’artiste analyse à travers une pratique multidisciplinaire les drames et les tragédies modernes. S’intéressant aux enjeux relatifs à la condition humaine, aux souffrances psychologiques, physiques, individuelles et collectives à l'ère de la globalisation, Février utilise l’art comme un outil de changement social, engageant le public avec lui dans sa réflexion.

 

Mouvement mondial de désarmement citoyen, Color of State a pour objectif, d’une part, d’assurer la viabilité d’un monde de paix, de se prémunir contre l’utilisation des armes à feu envers des innocents, de lutter contre la violation des droits humains, de se mobiliser sur la nécessité d'avoir un contrôle des armes à feu et ainsi réduire le nombre d’armes dans les foyers et par conséquent les suicides.

 

D’autre part, il vise à diminuer les conséquences dévastatrices de la prolifération des armes et de leur usage incontrôlé dans les villes du monde et ce, en créant une œuvre commémorative monumentale, composée de plus de 190 848 fusils en porcelaine sans gâchette en hommage aux victimes de 2012 - 2018. 

Notre cause

Color of State croit que chaque citoyen a le pouvoir et la responsabilité de contribuer à réduire la prolifération des armes à feu et travailler collectivement pour sauver des vies par une diminution du nombre d’armes à feu dans les foyers, les écoles etc. et ainsi réduire de manière considérable les violences domestiques armées, les suicides et les fusillades de masse.

 

Ce mouvement mondial de désarmement citoyen souhaite que chaque ville du monde puisse être protégée des fusillades, des suicides, et que chaque personne, chaque enfant puisse être en sécurité dans une école primaire, une université, une église, un cinéma, un centre commercial ou ailleurs.... Il veut aussi commémorer, rappeler que la vie de chaque personne tuée par une arme à feu compte et ne peut pas être oubliée tout simplement dans un coin de l’histoire.

 

L’ampleur de la problématique : nous faisons face à une crise sociale où 1000 personnes sont tuées chaque jour dans le monde par des armes à feu ; sans oublier l'usage "non mortel" des armes à feu, car 4,5 millions de femmes ont déjà été menacées avec une arme par leur compagnon aux Etats-Unis.

Source : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27630138

Nombre d'armes à feu en circulation dans le monde

Les armes légères, communément appelées armes à feu, seraient utilisées pour tuer pas moins de 1 000 personnes par jour. Il y a plus de 875 millions d'armes à feu réparties de par le monde, dont 75% sont aux mains de civils. Il y a 29% d'armes à feu de plus que d'automobiles, soit 253 millions.

 

Chaque année, environ 8 millions de nouvelles armes légères sont produites à travers le monde et plus de 10 à 15 milliards de munitions sont fabriquées – suffisamment de munitions pour tuer chaque être humain sur terre non pas une fois, mais deux fois. Le commerce international licite des armes légères et munitions dépasse les 7,1 milliards de dollars US chaque année. Et Aux Etats-Unis, on estime à 300 millions le nombre d'armes à feu en circulation au pays, soit plus que la population.

 

Source : http://www.gunpolicy.org/fr/firearms/region